Aides régionales pour les véhicules propres

En Ile de France la circulation est la principale source de la pollution de l’air. Depuis le premier octobre si vous habitez en grande couronne et que vous travaillez dans une commune de la zone dite à faible émission, vous pouvez prétendre à une aide du conseil régional. Mais quelle sont ces communes et que signifie vraiment cette zone ?

Cette zone a évidemment tendance à s’étendre au fil des années, tout comme les restrictions de circulation vont y devenir de plus en plus restrictives :

  • Depuis juin 2021 interdiction pour les Crit’Air 4, 5 et non-classés,
  • En juillet 2022 pour les Crit’Air 3,
  • En janvier 2024 pour les Crit’Air 2,
  • En 2030 : objectif de 100% de véhicules propres.

On entend aujourd’hui par véhicule propre un véhicule utilisant l’électricité ou l’hydrogène. Comme tout règlement ces interdictions sont accompagnées d’exception… il y a aussi des horaires d’applications qui peuvent varier selon les jours, la météo… Il est donc utile de bien se renseigner car un premier défaut de respect coute 135€.

De telles zones existent dans d’autres régions (Lyon, Grenoble), ou sont en préparation (Marseille, Aix, Toulon, Toulouse, Rouen…). Heureusement il y a des panneaux explicatifs avec un peu de lecture…

L’analyse du territoire de la Communauté d’agglomération du Pays de Fontainebleau a mis en évidence l’importance considérable du trafic routier dans les émissions de carbone. Le problème est donc bien réel. Une difficulté importante est due à la traversée de la forêt par les nombreux véhicules qui ne font que passer, en particulier les poids lourds.

Enfin n’oubliez pas que la région soutient toujours l’achat de vélos électriques avec une prime de 500€
https://mes-demarches.iledefrance-mobilites.fr