Demandez le programme

La transition écologique concerne l’ensemble des actions qui vont permettre d’aboutir à une situation de développement durable. Ces actions concernent les collectivités mais aussi chacun d’entre nous.

La Communauté d’Agglomérations du Pays de Fontainebleau a rédigé un Plan Climat Air Energie pour son Territoire (PCAET). Il est le fil conducteur des projets à mener pour remplir les objectifs fixés par la loi.

Mais sans participation citoyenne l’effort de transition sera insuffisant. Pour animer cette participation du plus grand nombre il faut communiquer et informer en permanence, aider, encourager… c’est une opération qui ne portera ses fruits que dans la durée et à condition d’y consacrer beaucoup d’efforts. Nous nous attaquons à des habitudes et à des solutions de facilité. Aussi à des sceptiques quant à l’intérêt de faire un effort individuel, comme si nous n’étions pas tous des pollueurs individuels, conscients ou non des dégâts que nous causons. Aussi un objectif essentiel pour réussir est de faire évoluer les comportements individuels.

Nos activités privées sont importantes mais nous faisons aussi tous appel à des commerçants et à des entreprises et il nous appartient de nous assurer de leur comportement en particulier sur la nature des produits employés et le circuit d’élimination des déchets résultant de leurs activités. Il est trop facile de dire « ce n’est pas moi » tout en profitant de comportements inadaptés.

Il est évident que, si nous abimons la planète depuis des générations, nous n’allons pas tout réparer en l’espace de quelques années. Ce n’est surement pas une raison pour ne rien faire. N’oublions jamais que la bonne santé de notre environnement est aussi le gage de notre bonne santé et de celle de nos enfants…

Les axes 

Les locaux 

Il est nécessaire de rendre tous les locaux plus respectueux de l’environnement. 

On pense en priorité aux consommations énergétiques comme le chauffage ou l’éclairage. Mais il ne faut pas négliger tous les matériels électroniques qui, même en veille, consomment. 

Il faut aussi penser à l’eau qui est une ressource précieuse et de plus en plus couteuse car de plus en plus rare et polluée.

N’oublions pas non plus l’usage des produits d’entretien dont l’impact est loin d’être négligeable.

La consommation

La consommation est l’apanage de notre société. Consommer de façon plus respectueuse de l’environnement couvre tout un ensemble de sujets . Cela s’applique autant à notre consommation alimentaire qu’à notre habillement par exemple. Tous nos achats peuvent conduire à une interrogation quant à leur impact, y compris quand ils sont produits ailleurs. La pollution ne connait pas de frontière. 

Les déchets

Les déchets sont une conséquence de notre consommation. Ils doivent être limités au maximum et, quand ils sont incontournables, il faut trouver des solutions soit pour leur donner un nouvel usage, soit pour les éliminer sans créer de nouvelle pollution, y compris visuelle. N’oublions jamais que la meilleure façon d’éliminer un déchet est de ne pas le produire.

Les déplacements

Dans cette catégorie on trouve de multiples réponses, circulations douces, transports en commun, covoiturage… Tout dépend évidemment des distances à parcourir et de ce qui doit être transporté. 

La biodiversité 

Par biodiversité on entend tout ce qui vit, animaux et végétaux. L’homme étant une espèce du règne animal, la protection de la biodiversité se fait aussi pour lui qui y puise une grande partie de la satisfaction de ses besoins. 

Des efforts ont été faits par les collectivités pour supprimer les produits phytosanitaires. Samois a lancé sur le territoire communal la réalisation d’un atlas de la biodiversité qui nous apprendra beaucoup de choses sur la réalité de ce qui vit sur notre commune. Sur cet axe comme sur les autres (peut être plus encore sur celui-là) il n’y aura de succès que si les bonnes pratiques sont appliquées par tous. Comme la pollution la biodiversité ne concerne pas uniquement les lieux partagés.  C’est dans chacun de nos jardins, dans chacune de nos rues, partout, que cela se passe.